Invitée ce matin sur France Inter, Madame Le Pen a déclaré avec un aplomb extraordinaire que, si la France est passée de 45 millions d'habitants à la fin de la guerre à 60 millions aujourd'hui (chiffres déjà passablement fantaisistes...), cela est dû à l'afflux de 15 millions d'étrangers... Les enfants du baby-boom (dont je suis) et les citoyens un peu informés n'en reviennent pas. Rappelons au FN que c'est précisément en grande partie à cause de la croissance démographique sans précédent des "Trente Glorieuses" que la France a fait appel à des travailleurs étrangers. Ils ont aidé le pays à rattrapper une partie du retard en matière de logement, ils ont construit nos "grands ensembles" tandis qu'eux-mêmes vivaient, de façon indigne du "pays des Droits de l'Homme", dans les bidonvilles à la périphérie de nos villes. Rappelons également que nombre de Français ont dans leur ascendance plus ou moins lointaine un ou plusieurs ancêtres "venus d'ailleurs". Certains "Français de souche" amateurs de généalogie risquent bien d'avoir des surprises... Comme quoi  racisme et xénophobie, détestables à l'échelle de l'individu, deviennent encore plus stupides et dangereux lorsqu'ils sont érigés en système explicatif global des problèmes du pays.

Mireille Ausécache