labat-page001Il est grand temps de se souvenir qu'un ambitieux projet de construction d'une société plus juste et plus humaine a vu le jour dans la continuité de la lutte contre la barbarie nazie. Porté par ceux-là même qui combattaient dans les rangs de la résistance, il déboucha sur un vaste programme politique, économique et social qui fut mis en oeuvre malgré les conditions extrêmement difficiles dans lesquelles se trouvait le pays. Les acquis du programme du CNR sont attaqués par la droite, le patronat - "il faut défaire méthodiquement le programme du CNR" déclarait en 2007 Denis Kessler, ancien vice-président du Medef- mais aussi par les tenants du social-libéralisme.

Le 14 mai 2011, 15 vétérans des mouvements de Résistance et des forces combattantes de la France libre signaient l'Appel de Thorens-Glières pour l'élaboration d'un Projet de Société du XXIe siècle en repartant du programme du CNR, "Les jours heureux". C'est à nous maintenant de poursuivre la tâche de nos aînés!

Mireille Ausécache