On connaissait les insultes racistes des "supporters" bas-du-front à l'encontre de joueurs de foot trop colorés à leur goût et la dernière trouvaille médiatique de Minute s'attaquant à Christiane Taubira étonne assez peu tant cette publication (on n'ose pas dire "journal") déverse depuis des années son discours fangeux. Rappelons ces mots de Pierre Desproges (même si je ne partage pas son opinion sur JP Sartre...): " Vous lisez Minute? Non? Vous avez tort, c'est intéressant. Au lieu de vous emmerder à lire tout Sartre, vous achetez un exemplaire de Minute pour moins de 10 balles, vous avez à la fois La nausée et Les mains sales". Mais maintenant la "droite décomplexée" se lâche, tels ces parents d'Angers opposés au mariage pour tous au nom de la moralité, de l'intégrité des familles et de l'éducation des enfants, "braves gens" donc qui n'hésitent pas à envoyer leurs rejetons si bien élevés insulter une ministre (mais surtout une femme,un être humain) par des propos que l'on pensait impossibles dans la France du XXIe siècle. Certains élus ne sont pas en reste, espérant sans doute séduire l'électorat pour qui "l'autre" est porteur de tous les maux et difficultés du quotidien. La stratégie du "bouc émissaire" est classique: sans remonter très loin rappelons-nous J. Chirac en 1991 et son discours sur "le bruit et l'odeur" des étrangers... Aujourd'hui, les vannes s'ouvrent dans les  discours contre les Roms ou les gens du voyage à propos desquels le député-maire de Cholet, Gilles Bourdouleix (UDI), déclarait en juillet 2013: "Hitler n'en a peut-être pas tué assez". Les appels au meurtre deviennent clairs:en septembre Régis Cauche, maire UMP de Croix déclarait qu'il soutiendrait un habitant de sa commune si ce dernier "commettait l'irréparable" et le 12 novembre dernier Luc Jousse maire UMP de Roquebrune-sur-Argens s'llustrait par cette déclaration après un incendie dans un camp de Roms: "Ils se sont mis à eux-mêmes le feu dans leurs propres caravanes! Un gag! Ce qui est presque dommage c'est qu'on ait appelé trop tôt les secours!"

Il paraît que cette réplique ignoble a fait rire l'assistance... Christiane Taubira l'a clairement rappelé: " La justice doit apporter une réponse, car le racisme, l'antisémitisme, la xénophobie ne sont pas des opinions, ce sont des délits. Mais ce n'est pas la seule à devoir apporter une réponse: elle doit venir de la société entière". Total respect Madame et solidarité fraternelle avec tous ceux qui souffrent de préjugés et de haines d'un autre âge.

Mireille Ausécache