Le quotidien a publié ce matin, sous le titre "Rien ne bouge au Front de gauche", ce petit entrefilet courageusement anonyme:

Union 21 mars 2014Or, le même matin, le maire arpentait les allées du marché en brandissant les programmes, soi-disant identiques, du FDG en 2008 et 2014. Au-delà du constat portant sur la mauvaise foi et le piètre argument politique proposé, il semble utile de préciser quelques points:

-sur le fond: des propositions qui étaient faites il y a 6 ans n'ont pas été prises en compte par les élus, elles sont donc reprises, complétées par d'autres qui ne figuraient pas dans le programme de 2008, tout lecteur objectif peut s'en rendre compte...

-sur la forme: même maquette, même format en effet, pour un document réalisé par des militants et non une équipe spécialisée en communication et tiré avec des moyens financiers limités ne permettant pas une présentation luxueuse...

Dommage qu'un "Journal issu de la Résistance" se fasse le relais de ces attaques médiocres.

Mireille Ausécache