Ainsi, notre président dit "avoir entendu" le message des abstentionnistes et des électeurs qui ont tourné le dos à la gauche. Mais, comme le dit Pierre Laurent, "il semble n'entendre que de l'oreille droite" et la nomination de Manuel Valls comme premier ministre est un bien mauvais signal adressé à tous ceux qui espéraient un changement de politique allant dans le sens de la justice sociale. Le désarroi et la colère alimentent la désespérance et font le lit de l'extrême-droite, tandis que se banalisent le racisme et la xénophobie.

Valls, la double peinePlus que jamais les citoyens doivent se manifester et exiger un changement de politique réel et positif pour le plus grand nombre. L'occasion nous en est donnée le 12 avril prochain à l'appel d'organisations syndicales et politiques dont le Front de Gauche dont les principaux dirigeants se sont retrouvés mardi pour lancer l'appel à la manifestation devant l'Hôtel-Dieu de Paris, symbole de la casse résultant de la politique d'austérité.

appel manif 12 avril 2014

 Le 12 avril, manifestons Contre la politique d'austérité, faisons de cette journée le troisième tour citoyen!

Mireille Ausécache