La période estivale a été particulièrement favorable au Medef qui a de quoi se réjouir. Le très sérieux journal "Les échos" du 25 août nous le dit lui-même: le taux de marge des entreprises est remonté de 0,6% en trois mois pour atteindre 30% de la valeur ajoutée, hausse principalement due à la mise en place du CICE, le Crédit Impôt Compétitivité des Entreprises, bien mal nommé puisque ce cadeau fiscal de 20 milliards d'euros s'accompagne d'une baisse de 0,7% des investissements !!! Quant à la promesse patronale de créations d'emplois, les derniers chiffres du chômage en mesurent la valeur. Autre catégorie bien soignée, les promoteurs immobiliers qui ont eu l'oreille du gouvernement pour anéantir la timide loi Duflot. Pierre Gattaz explique aux professeurs d'économie qu'il faut dépolitiser les débats et cesser "de diaboliser les dividendes, de diaboliser l'entreprise" et l'on sait à quel point il a apprécié la déclaration d'amour de M. Valls qui apparaît sur les photos de l'évènement comme la prise de guerre d'un Gattaz triomphant (cf. message précédent). Sarkozy-Parisot en rêvaient, Hollande-Gattaz l'ont fait!

Hollande commis du patronatpacte de responsabilité

Pendant ce temps-là, seuls 15% des salariés de Good Year ont trouvé une "solution" après la fermeture de l'usine d'Amiens en janvier 2014 tandis que l'entreprise dégageait 161,4 millions d'euros de bénéfices entre avril et juin dernier, soit une hausse de 17,7% en un an. Rappelons que le candidat Hollande avait promis: "pas de licenciement chez des groupes qui font des profits"...  cherchez l'erreur. Cependant, le ministre du travail a trouvé une réponse à la question du niveau du chômage: il est dû aux chômeurs eux-mêmes qu'il va falloir surveiller de près... Le mouvement s'accélère, jusqu'où iront-ils si nous n'intervenons pas de toute urgence pour exiger d'autres orientations? Aux actes, citoyens!

fete2014-newsletter

Mireille Ausécache