D'après certains commentateurs, la France aurait depuis 2012 un "gouvernement de gauche". Ah bon?

-céder de plus en plus au patronat et taper de plus en plus sur les droits des travailleurs, c'est de gauche?

-une réforme de l'éducation décidée à l'emporte-pièce et qui pénalise enfants, parents, enseignants, collectivités, c'est de gauche?

-un charcutage territorial autoritaire visant à éloigner encore un peu plus les citoyens des centres de décision, c'est de gauche?

-un ministre de la culture qui ne lit pas et que l'on sent peu motivée à défendre son ministère et les acteurs culturels, c'est de gauche?

-un ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche qui ironise sur les chercheurs inquiets pour l'avenir de la recherche française ("ils veulent le Père Noël"...) et saborde en douce le Collège international de philosophie en lui coupant les vivres, c'est de gauche?

-une évidente complaisance à l'égard de certains contestataires tels les "bonnets rouges" et la FNSEA alors que la plus grande sévérité est requise à l'égard des militants de la Confédération paysanne et que des armes offensives sont massivement utilisées contre les défenseurs de l'environnement, c'est de gauche?

-un silence de 48 heures au sommet de l'Etat après la mort de Rémi Fraisse et les paroles ignobles du Président PS du Conseil Général du Tarn (cumulard de différents mandats depuis près de 40 ans) : "Mourir pour des idées, c'est une chose, mais c'est quand même relativement stupide et bête"!!!! c'est de gauche???

--des députés européens alliés au centre-droit pour élire les commissaires européens contestables proposés par JC Junker, c'est de gauche?

Qui peut encore oser dire, écrire que "la gauche est au pouvoir" en ce moment en France ."Ils persévèrent, ils exagèrent, ils ne sont pas de notre monde " écrivait P. Eluard en 1938. Nous n'avons rien à voir, à faire avec ces gens-là.

La gauche, elle est auprès de ceux qui veulent qu'on les écoute, que la démocratie ne soit pas un mot vide de sens. Elle est et sera partout où les hommes et les femmes défendent les conditions de vie, de travail, l'avenir des enfants qui passe par l'établissement de nouveaux rapports économiques, sociaux et politiques.

Stop à la caricature et au mensonge qui alimentent la confusion et la désespérance! La gauche, elle sera dans la rue le 15 novembre.

 

Mireille Ausécache

AFFICHE_15_NOV_P-225x300