Notre communiqué de presse envoyé à l'Union mardi soir n'a pas été publié: censure ou mépris à l'égard du Front de Gauche et surtout de ses 2115 électeurs dans notre circonscription? Ou bien encore engagement à droite, du côté du patron Hersant qui s'apprête à liquider une bonne partie du groupe de presse?

A la veille du deuxième tour l'appel sans ambiguïté de Mme Vasseur aux électeurs du FN montre jusqu'où peut aller l'UMP dans son "rapprochement" avec l'extrême-droite. Cela nous montre bien que, quelles que soient nos réticences envers le candidat que nous n'avons pas choisi, il faut absolument faire barrage à cette idéologie nauséabonde, à cette marée brune qui se répand dangereusement dans le pays. Il faudra, de toutes façons, rester mobilisés et vigilants, il y a une vie politique après les élections!

Mireille Ausécache